ActivitésEygliersFrançaisNon classéPatrimoineVillages des Hautes Alpes

La fête du pain à la Font d’Eygliers

La fête du pain au four banal

La fête du pain à la Font d’Eygliers, la première édition c’était le 19 Mai 2017.  La première édition?  Eh oui, le four banal n’était plus en état de fonctionnement depuis bien des années.  

Le four banal ou four communal?  Juste à côté de la Maison du Guil, en face de la fontaine et du lavoir, se trouve cette petite bâtisse toute mignonne, avec un joli toit en bois.  C’est le four banal, ou le four à pain du village.  Un four qui a été laissé à l’abandon durant plusieurs années, après avoir eu d’autres utilisations au fil du temps (entre autre un petit studio d’habitation, un lieu de stockage, …).  

Le 19 Mai 2017, le four a été utilisé à nouveau pour la première fois après la rénovation en 2016.  Une rénovation bien réussie.  Le comité des fêtes d’Eygliers a organisé cette première fête du pain à la Font d’Eygliers.  

Le four banal après rénovation
Le four banal de la Font d’Eygliers après rénovation

Le four à été chauffé chaque jour pendant 4 jours, et ensuite en continu depuis le jeudi après midi jusqu’à vendredi après midi, le moment où les premiers pains ont été enfourné.  A ce moment là, les pierres avaient absorbés suffisamment de chaleur pour pouvoir cuire le pain.  Après avoir écarté les braises vers les côtés du four la cuisson peut commencer.  Dans certains régions on testait la température du four avec des fouées: des morceaux de pâton (souvent des restants de pâte) aplatis entre les paumes des mains qu’on utilisait afin de savoir si le sol était chaud. En fonction de la vitesse à laquelle gonflait les pâtons l’on savait si l’on pouvait ou non enfourner le pain.  Pas certain si cette tradition existait également dans les Hautes Alpes et à la Font d’Eygliers.  

Le boulanger de la Galette de Vauban à Eygliers Gare, Mr Feuillassier à préparé la pate et s’est chargé du four.  Le résultat était au top.   

Il est difficile à s’imaginer qu’à l’époque, dans certains endroits, on faisait le pain qu’une seule fois par an.  Un pain que l’on consommait ensuite entièrement.  S’il était devenu trop dur, on utilisait une râpe (comme une râpe à fromage) pour ne rien gâcher du pain.  

Chaque jour quand je descends à la boulangerie, je pense souvent au luxe que nous avons maintenant d’avoir du bon pain tout frais, chaque jour.  Merci Monsieur le Boulanger !

5 réflexions au sujet de « La fête du pain à la Font d’Eygliers »

  1. Magnifique ce four communal et félicitations à toutes et celles et ceux qui se sont engagés , mobilisés pour le faire revivre. Ces petits pains ouvrent l’appétit. Le premier pas a été fait maintenant il faut continuer.

  2. Félicitations pour ce lien et nos anciens seraient contents de voir que leur four perdure quand à nous on espère que ce sera un lieu de partage et de convivialité …….

  3. Félicitations pour ce lien et nos anciens seraient contents de voir que leur four perdure quand à nous on espère que ce sera un lieu de partage et de convivialité …….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.